\n\t
 

Stoke

Ce serait un peu déplacé de critiquer le règne de Tony Pulis à Stoke, compte tenu de tout ce qu'il a accompli. Ayant repris les commandes au cours de la deuxième mi-saison de 2006, le coach gallois a aidé les Potters à monter, à défendre leur position, et au final, il les a conduits vers une finale de FA Cup et vers une place en Ligue Europa. Toutefois, la triste vérité est que le club a stagné cette saison, et quelque chose doit changer.

Stoke a connu un mauvais départ, en n'obtenant sa première victoire qu'au septième match, et les joueurs ont dû attendre jusqu'à mi-novembre avant d'obtenir la deuxième. Le niveau du football pratiqué était pauvre, et même si c'était facile de plaisanter en disant que cela a toujours été le cas sous Pulis, ce n'est pas tout à fait vrai. Il y avait une période en 2010-2011 au cours de laquelle son utilisation des ailiers avait, même si ce n'était pas du niveau d'une équipe comme Barcelone, au moins rendu le jeu plus intéressant. Cette saison, ils ont marqué seulement 34 buts, et entre le jour de Noël et la mi-avril, ils n'ont gagné qu'une seule rencontre.

Stoke ne fonctionne pas sur un budget serré. Appuyés par la famille Coates, ils paient de bons salaires et des frais de transfert élevés, mais au final, ni les propriétaires ni les supporters n'ont tiré un réel avantage de ces investissements.

Cette saison a été une mauvaise saison pour les gardiens de la Première League. À part David de Gea de Manchester United, seuls quelques gardiens de grands clubs ont été un peu consistants. Cela a permis de démarquer des hommes tels qu'Asmir Begovic. Le grand Bosniaque est un excellent gardien de but, et ses performances ont alerté Liverpool et Arsenal. Pour l'instant, il dit être heureux à Stoke, mais il a aussi laissé entendre qu'il aimerait bien jouer à un plus haut niveau à un moment donné de sa carrière. Cela ne présage rien de bon pour l'équipe.

Si Pulis doit rester au club la saison prochaine, il aura besoin de faire des changements dramatiques sur la façon dont il fonctionne, tant en termes de tactique qu'en termes de politique de gestion de l'équipe de jeunes. Il n'a plus le soutien indéfectible des supporters. Ils ont fait savoir qu'ils espèrent plus que les résultats actuels. Si Pulis arrivait à changer sa méthode, il s'assurerait une place pour une autre saison. S'il n'y arrivait pas, alors il serait peut-être préférable que Stoke le change au cours de l'été, afin de permettre à un nouveau coach de conduire l'équipe à de meilleurs résultats.