\n\t
 

Swansea

Lorsque Brendan Rodgers a quitté Swansea l'été dernier, tout le monde pensait que le club allait couler comme une pierre. Au lieu de cela, ils se sont améliorés de façon spectaculaire, ajoutant du tranchant à leur jeu, occupant la moitié supérieure du classement pendant une grande partie de la saison, remportant la League Cup à Wembley et obtenant une place en Europa League.

Il faudra certainement dédier plus de louanges au coach Michael Laudrup, qui a oublié les sceptiques, ignoré la pression et arrangé les choses alors qu'elles étaient supposées détruites. Plus de louanges devraient aussi aller en direction du conseil d'administration. En effet, pendant que d'autres clubs se bousculent pour engager « la pépite du mois », cette direction continue de recruter des coachs qui correspondent à la structure existante du club.

Swansea continue de pratiquer un football élégant, mais maintenant ils le font avec un objectif final clairement en vue. Sous Rodgers, ils pouvaient se retrouver pris dans une sorte de tic-tac temporel. Le point culminant, en Première League, ce fut en décembre lorsqu'ils sont allés à l'Emirates Stadium et ont dépourvu Arsenal de son arsenal. S'il n'y avait pas eu cette crise post- trophée, ils auraient pu terminer à une position finale bien meilleure.

Sir Alex Ferguson n'avait jamais entendu parler de lui. Arsène Wenger a déclaré que son réseau de dépistage de nouveaux talents l'a manqué. Le seul radar que Michu a touché était celui de Laudrup, et Swansea lui a été très reconnaissant pour cela. Imposant physiquement, mais techniquement habile, l'Espagnol était censé jouer au milieu de terrain, mais il a joué un rôle d'attaquant avec une série de magnifiques performances. Ce qui est fameux, c'est qu'il n'a coûté que 2 millions de livres en provenance du club de Liga Rayo Vallecano. Il devrait coûter beaucoup plus maintenant.

Beaucoup compteront sur Laudrup et son engagement pour la cause. Après avoir dépassé les attentes de façon spectaculaire, il pourrait décider qu'il est temps d'encaisser son argent et d'aller à un niveau supérieur. Il ne serait certainement pas à court d'offres si c'était le cas, mais s'il doit partir, ne vous attendez pas à voir Swansea s'effondrer sans lui. Le conseil d'administration de ce club a une bonne politique de remplacement et d'approvisionnement, et ils ont aussi une base financière capable de supporter quelques nouveaux joueurs. Le seul souci est que la Ligue Europa pourrait faire de leur saison ce qu'elle a fait de celle de Newcastle.